Le Sahara algérien est un désert situé au sud de l'Algérie. Il est loin d'être un espace très sableux, il contient, bien au contraire, énormément de cailloux. Le Sahara algérien est caractérisé par une grande montagne culminant à 3000 mètres d'altitude, le Hoggar, un massif volcanique. Bien avant de devenir un Sahara, le désert était une région verdoyante, il était parsemé de lacs aujourd'hui, asséchés. On peut trouver en effet des sols salés contenant de l'argile. Le Sahara algérien abrite certaines plantes dont les acacias, les tamaris, les thora thoras mais également des animaux comme la gazelle, les ânes, les mouflons, les gerboises, les lapins, les oiseaux,... ainsi qu'un bon nombre d'insectes.


Le Sahara algérien offre des paysages contrastés : à côté des vastes étendues de dunes de sable, il y a des amas encore plus grands de cailloux et de pierres, d'immenses hauts plateaux et des montagnes très élevées. (Ergs, regs, hamadas, oueds, oasis,...)


L'erg : désert du sable


Le reg: est le type de désert le plus répandu, formé par des étendues de cailloux arrondis et de graviers, particulièrement inhospitalière; seuls quelques très rares espèces réussissent à y survivre (le Tanezrouft).


Les hamadas: sont de grand bancs de calcaire ou d'arène, hauts de quelques centaines de mètres et sillonnés de canaux d'érosion.


Les tassilis  peuvent atteindre 2000 m d'altitude. Nés de l'érosion des hauts plateaux gréseux par le sable et le vent, les tassilis présentent les plus belles formes du désert : aiguilles, tiges verticales, courbes de pierre, … Principales régions tassiliennes : Hoggar, Ajjers,...).


Les oueds: sont les lits presque toujours secs des fleuves et des torrents. Leur formation remonte au temps où le Sahara n'était pas encore un désert.


Les gueltas: sont des puits profonds et permanents où vivent poissons, grenouilles, mollusques et crustacés.


Les sebkas: sont de vastes cuvettes de sols salins; résidus d'anciens lacs asséchés il y a des milliers d'années


PLUS D'INFORMATION SUR LA TYPOLOGIE